perte de clé, volet, perte de clé, fenetre, artisan, changement de cylindre Decines

Le feu est parti du garage, où se trouvait une réserve de bois. Il est 14 heures ce mercredi, lorsqu’Arthur, 14 ans réalise que les flammes parties du sous-sol, gagnent le reste de la maison, située à Saint-Romain-les-Atheux (Loire).

Prenant conscience du danger, l’adolescent va alors se précipiter chercher sa petite sœur afin de la faire sortir expressément de l’habitation. Avant d’appeler les pompiers et de téléphoner à son père, selon Le Progrès.

« Bon réflexe »

Le temps que les secours arrivent, le garçon décide de mettre sa sœur à l’abri chez les voisins puis retourne sur les lieux de l’incendie. L’intervention de seize pompiers a finalement été nécessaire pour venir à bout de flammes.

« Il a eu le bon réflexe », a réagi le commandant de communauté de brigade de gendarmerie de Saint-Genest-Malifaux, interrogé par le quotidien.

electricien, reparation de vitre, plombier, pas cher, changement de serrure Decines

Ce sont l’odeur et la fumée qui les ont réveillés en sursaut. Les habitants d’une copropriété de deux étages située à Montrevel-en-Bresse, dans l’Ain, ont connu une nuit agitée samedi.

Le feu s’est déclaré dans l’un des logements du premier étage, se propageant rapidement au reste de l’immeuble. Les secours ont été obligés de confiner six des résidents, évacuant quatre autres personnes, comme le rapporte Le Progrès.

Trois incendies dans le même village

Les premiers éléments de l’enquête ont permis d’établir qu’il s’agissait d’un accident. Le feu serait parti… d’une cigarette mail éteinte. L’occupante des lieux, âgée de 41 ans, était hébergée par un ami. Elle serait endormie sur le canapé, un mégot à la bouche.

D’après les enquêteurs, la quadragénaire, qui souffrirait de troubles psychiques et d’alcoolisme, n’en serait pas à son premier accident. Elle aurait déjà provoqué deux autres sinistres de la même façon, quelques rues plus loin, dans le même village. Après l’incendie, la fumeuse a été conduite dans un centre psychothérapeutique du département.

recherche de fuite, plombier, changement de vitre, bris de glace, vitrine Décines

Ils avaient préparé leur coup dans les moindres détails. Dans la nuit de dimanche à lundi, des cambrioleurs sont parvenus à pénétrer à l’intérieur d’une bijouterie située dans la zone
commerciale des Sayes à L’Isle d’Abeau, en Isère, en passant par les toits.

Quatre minutes pour s’emparer du butin

Une fois à l’intérieur du magasin, l’alarme s’est déclenchée, mais n’a pas empêché les deux malfaiteurs au visage masqué de poursuivre leur casse. Si bien qu’à l’arrivée des gendarmes, la fine équipe s’était déjà volatilisée, emportant avec elle plus de 200 montres pour un préjudice estimé à 30.000 euros, relate ce mardi Le Progrès.

En passant les lieux au peigne fin, les enquêteurs ont retrouvé le toit cisaillé et des cordes et des échelles abandonnées par les malfaiteurs. Lundi, les techniciens en identification
criminelle de Grenoble ont procédé à de multiples prélèvements dans la boutique et sur les outils. Les cambrioleurs, eux, sont toujours en fuite.

sécurité, porte blindé, effraction, cambriolage, vitrier, robinet Décines

Les riverains du quartier de la Confluence à Lyon peuvent à nouveau consommer l’eau du Grand Lyon. L’épisode de pollution a pris fin ce vendredi matin, indique la Préfecture du Rhône.

A la suite d’un incident, les habitants des rues Casimir Perier, Ravat, Petit, Smith, Quivogne, Delandine et des cours Bayard et Suchet s’étaient vus déconseiller de boire l’eau du robinet et même de l’utiliser à titre d’hygiène.

Lyon : Des habitants invités à ne pas boire au robinet suite à un incident sur le réseau

En effet, jeudi matin, des pompiers intervenant dans le secteur, ont accidentellement versé un additif anti-incendie dans le réseau d’eau potable dans le quartier Sainte Blandine. Immédiatement, des purges dans le réseau avaient été effectuées pour permettre la dissolution rapide du produit.

Les analyses effectuées ont permis de démontrer que les teneurs en COT (carbone organique total) étaient toutes inférieures à 1 mg/l (norme à 2 mg/l).

serrure, clé perdu, clef perdu, clé cassé, clef cassé, fichet Décines

Certains habitants, alertés par un message vocal préenregistré, ont cru à un canular. Ce jeudi matin, les services de l’Eau du Grand Lyon ont invité les riverains du 2e arrondissement à ne plus consommer l’eau du robinet suite à un incident survenu vers 11 h 30 au Confluent.

De la mousse dans le réseau d’eau potable

Alors qu’ils étaient en train de remplir un camion de mousse destinée à éteindre les incendies, des pompiers ont déversé un additif anti-incendie dans les canalisations d’eau potable. « Cela peut être toxique, l’eau peut être impropre à la consommation. Jusqu’à ce que nos techniciens purgent les canalisations, il ne faut pas se servir de l’eau du robinet », précise à 20 minutes le service client d’Eau du Grand Lyon.

«Nous savons maintenant que ce produit n’est pas toxique, tempère-t-on à la Métropole de Lyon. Lorsque l’eau coule, elle peut avoir un goût particulier et il peut y avoir de la mousse. Il n’y a pas lieu de paniquer».

«La consommation d’eau (boissons, cuisine, bains, douches) est fortement déconseillée jusqu’à nouvel ordre dans le 2e arrondissement (secteur au Nord : cours Suchet, au Sud : cours Casimir Perrier, à l’Ouest : cours Charlemagne et à l’Est : quai du Rhône)», a précisé ce jeudi après-midi la préfecture du Rhône, indiquant la mise en place d’un numéro vert par l’Eau du Grand Lyon (09 69 39 69 99).

Une fois les canalisations purgées, les riverains seront avertis de la fin de l’alerte, largement relayée à Lyon sur les réseaux sociaux. «Tout est mis en œuvre pour un retour à la normale dans la soirée de ce jeudi», assure la préfecture.

serrurier, ouverture de porte, changement de canon, sos Décines

Villeurbanne: Elle cambriole son oncle et sa grand-mère

Elle va devoir s’expliquer en mars devant la justice. Une jeune fille de 18 ans, a été arrêtée mercredi à Villeurbanne. Depuis le mois d’août, la police enquêtait sur deux cambriolages survenus dans un rayon de 300 mètres à Villeurbanne.

Il se trouvait que les habitants des deux maisons se connaissaient bien puisqu’il s’agissait de la mère et de son fils. Après plusieurs mois de recherche, les enquêteurs
de la brigade des affaires générales de la Sûreté, ont réussi à démasquer l’auteur des faits. L’auteur qui se trouvait lui aussi dans la famille, puisqu’il s’agissait de la petite fille, âgée de 18 ans, rapporte Le Progrès dans son édition du jour.

La voleuse a avoué avoir d’abord tenté de pénétrer dans la villa de son oncle, au moyen d’une échelle. Mais comme elle était trop courte pour atteindre la fenêtre, elle a cassé la porte d’entrée à coups de marteau pour dérober essentiellement des vêtements et des cosmétiques. Même scénario chez sa mamie où elle a volé un lecteur de DVD.

perte de clé, volet, perte de clé, fenetre, artisan, changement de cylindre Meyzieu

S’il avait su que sa victime maîtrisait à la perfection les techniques de boxe française, il aurait sans doute passé son chemin… Lundi, le tribunal correction de Bourg-en-Bresse, dans l’Ain, a condamné un homme de 41 ans à huit mois de prison ferme pour avoir tenté de cambrioler un foyer de Biziat, dans la nuit de vendredi à samedi.

Tout juste sorti de prison

Un cambriolage qui a mal tourné pour ce voleur, déjà condamné à dix reprises par le passé à dix-sept années de prison au total. Car en essayant de pénétrer dans la maison prise pour cible cette nuit-là, l’homme est tombé sur un os. De taille. Le propriétaire des lieux, âgé de 36 ans, et pratiquant assidu de boxe. Ce dernier regardait la télé, pendant que son épouse et ses quatre enfants dormaient à l’étage, lorsqu’il a aperçu l’ombre du voleur dans la cour. Il a alors brutalement ouvert la porte d’entrée et s’est rué sur le cambrioleur, lui assénant plusieurs coups jusqu’à ce qu’il ne bouge plus, relate Le Progrès.

Interpellé peu après par les forces de l’ordre, le voleur, apparu les yeux au beurre noir lundi à l’audience du tribunal, a été condamné à de la prison ferme pour cette tentative de cambriolage mais également pour toute une série de larcins, commis dans la région depuis sa dernière sortie de prison, le 27 août dernier. Trois semaines au cours desquelles il a renoué avec ses vieilles habitudes, dérobant deux voitures et des effets personnels lors de visites éclair dans des propriétés de la Bresse.

electricien, reparation de vitre, plombier, pas cher, changement de serrure Meyzieu

Dernière ligne droite. Le 9 janvier, le Grand Stade, futur antre de l’Olympique lyonnais, devrait recevoir ses premiers spectateurs. En attendant, les 1.100 ouvriers s’affairent pour terminer le chantier dans les délais. Si le toit est en passe d’être terminé, la pelouse devrait être plantée au mois de novembre.

« Nous allons installer des filaments électriques pour chauffer la pelouse toute l’année et empêcher la formation de glaces en cas de mauvais temps », détaille Patrick Iliou, directeur général adjoint d’OL Groupe, en charge du projet du stade.

La pelouse plantée dans du liège

La pelouse, elle-même, ne sera pas implantée dans du terreau mais du liège. « Cette matière permet aux racines de descendre rapidement et de rester fortement ancrées. Si bien que vous pouvez jouer au rugby deux jours avant un match de football ou installer une scène de concert, le gazon ne bougera pas », poursuit-il.

« On veut proposer un stade innovant et faire ce qui n’existe pas encore ou peu », enchaîne Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique lyonnais. Les vestiaires par exemple, ont été conçus de façon « révolutionnaire ».

Balnéothérapie et cryothérapie

« La pièce sera arrondie, explique Patrick Illiou. Les joueurs pourront se changer à droite et d’autres se faire soigner, dans la partie à gauche. L’entraîneur pourra se placer au milieu de façon à ce que toute l’équipe entende ses consignes. Avant, les vestiaires et les salles de soin étaient dans des pièces séparées ».

Les joueurs bénéficieront également d’une salle dédiée à la balnéothérapie où les sportifs pourront s’adonner à quelques séances de cryothérapie pour mieux récupérer, à savoir rester dans des chambres à -180 degrés.

recherche de fuite, plombier, changement de vitre, bris de glace, vitrine Meyzieu

Les policiers ont interpellé ce jeudi matin un homme de 34 ans dans l’enceinte d’un supermarché de Pierre-Bénite.
Il venait d’entrer dans un restaurant en grimpant sur le toit et en
forçant un velux récupérant au passage de l’argent en liquide.
L’individu s’était finalement réfugié dans la chambre froide du magasin
voisin ; c’est là que les policiers ont procédé à son arrestation. Le
trentenaire, souffrant de troubles psychiatriques, a fait l’objet d’un
placement d’office. L’enquête se poursuit.

sécurité, porte blindé, effraction, cambriolage, vitrier, robinet Meyzieu

Le gang des voleurs de câbles démantelé dans un camp de roms à Lyon

Il était 7h30 ce mardi matin lorsque les forces de l’ordre se sont déployées dans le camp de la Feyssine.
Il ne s’agissait pas de démanteler le camp de roms, mais d’interpeller
quatre personnes soupçonnées d’appartenir à un réseau de voleurs de
câbles.
Le gang aurait participé à un trafic de vols de métaux, et
aurait notamment arraché des câbles servant à l’éclairage public dans de
nombreuses communes. Le préjudice est évalué à plusieurs centaines de
milliers d’euros.
C’est la section de gendarmerie de Dijon qui était à
la tête de l’opération. Un des responsables du réseau avait été interpellé la
semaine dernière à Saint-Laurent-de-Mure dans le Rhône.